Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

Bienvenue sur ce blog !

 

Ouvert en 2005 avec pour thématiques le marketing et la publicité, il a évolué pour traiter aujourd'hui de l'entrepreneuriat.

Je me suis lancée dans cette aventure en créant en janvier 2010 KALIOSHKA, agence spécialisée dans les réseaux sociaux et le management de communautés.

Pour suivre Kalioshka et découvrir les références, retrouvez la page Facebook.

Suivez moi également sur Twitter

 

Anne Claire CODORNIOU

ac.codorniou@gmail.com

 

Recherche

Je suis Caractérielle

Parfois, je suis caractérielle, et quand ça me prend, c'est ici que ça se passe
 

Archives

http://www.wikio.fr
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 15:27
Vuitton semble vouloir s'éloigner un peu de son côté bling bling, et pour la suite de la saga de com instit., on retrouve Francis Ford et sa fille, Sofia, image traditionnelle de la fille qui écoute son père, toute pleine d'admiration, allongée à ses pieds.
Vuitton y voit "une ambiance très intimiste, dans un style proche du courant impressionniste. "


L'impressionnisme je ne vois pas vraiment, par contre les couleurs et les lumières sont remarquables, très logique quand on voit les films de Père et fille.



Le vice président Marketing et communication, Pietro Beccari, justifie le choix du duo : " (le visuel) saisit non seulement la qualité unique d’une relation père-fille, dans laquelle tous les deux s’enrichissent d’un partage d’expériences mais il évoque également l’héritage de Louis Vuitton en suggérant la transmission d’un savoir-faire d’une génération à l’autre".

Tout est très cohérent donc, la transmission du savoir colle vraiment, et on comprend le choix de Vuitton, alors que
les choix précédents pouvaient nous paraitre assez complexes (Agassi/ Graff - surprenant, Gorbatchev -incompréhensible, Deneuve- trop attendu, Keith Richard- marquant, mais pas vraiment cohérent)

Un choix logique, qui ne surprendra personne, mais sacrèment bien pensé, je pense qu'il va marquer (et pour les bonnes raisons, contrairement au visuel de Gorbatchev)



A suivre ?!
Source visuels : Pure people
Repost 0
Published by Codornew - dans communication
commenter cet article
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 12:11
Skip est un client de mon agence et je travaille sur le projet Un Jouet pour la Planète.

Aujourd'hui, c'est la Journée Mondiale de l'Environnement. Une belle occasion pour vous présenter l'action menée par Skip.
Oui, on peut être lessivier et se soucier de l'écologie, de l'environnement. En effet, Skip propose petit & puissant, lessive 3 fois concentrée : 3 fois moins d'eau pour la fabriquer, 3 fois moins de déchets, puisque packagings plus petits, et 3 fois moins de camions pour le transport, logique puisque les bouteilles sont plus petites, moins lourdes...
Et puis il faut bien reconnaitre que les lessives concentrées, une fois qu'on a pris le pli et qu'on comprend qu'un bouchon suffit, ça change la vie : finie la corvée dans l'escalier, terminé la bouteille qu'on laisse tomber dans le réservoir de la machine.
Bref, là n'est pas le sujet du jour, je veux vous parler de
la plateforme Un Jouet pour la Planète.




Cette plateforme met en relation des personnes recherchant des jouets, et celles voulant se débarasser de leur surplus. Plus de raison de stocker tous les jouets dans les placards, ils peuvent vivre une seconde vie, et cela vous évite de jeter, autrement dit en faisant plaisir à quelqu'un, vous limitez vos déchets, et donc protégez l'environnement, c'est tout simple !
Quand on voit le nombre de jouets qu'on offre aux enfants, et la durée de vie limitée, on se dit qu'effectivement, c'est bien dommage de les jeter.
Certes, pas d'enfant chez moi, mais régulièrement je vois dans la rue des tas des jouets, des sacs entiers, et je me dis que quand même, c'est du gachis, et je suis sure que puisque c'est à destination des enfants, les dons vont être importants ... Chiche ?!

Autre bonne raison de s'y mettre : toutes les personnes qui offrent un jouet, jusqu'au 16 juin, ont une chance de gagner un lave-linge LG nouvelle génération ...


Repost 0
Published by Codornew - dans marketing
commenter cet article
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 12:42
J'ai beau adorer la marque de lingerie Princesse Tam Tam, elle m'a laissée perplexe cette semaine.
Mai 68, on a droit à toute une tripotée de "revival", plus ou moins cohérents, plus ou moins réussis, et Princesse Tam Tam s'y colle :

" Parce que Princesse tam.tam est une marque créée par des femmes pour les femmes et qu'elle est depuis ses origines profondment attachée aux valeurs de spontanéité, d'audace et de liberté, nous avons souhaité à notre façon "rebondir" sur l'anniversaire de mai 1968 en créant une camapgne éphémère.
L'occasion de rendre hommage à ce femmes pionnières des libertés d'aujourd'hui, de partager avec un brin d'insolence ntore vision s'une féminité libre, vivante et moderne".

Et pour illustrer ce "rebondissement", un visuel :



La photo est canon, pas de doute là-dessus, mais juste : pourquoi une marque de lingerie classe lancée en 1985  fait référence à mai 68, période pendant laquelle nos mères brulaient leurs soutiens-gorge ? Est-ce que les soixante huitardes sont les clientes de Princesse Tam Tam aujourd'hui ? Sûrement pas !
A la limite, une marque comme Dim peut y faire référence, elle a son historique, a vraiment innové dans le confort de la lingerie, mais une marque née près de 20 ans après les évènements, qui n'a pas fait avancer les choses en matière de confort ou de mode et qui "rend hommage", je ne comprends pas vraiment ...
Bon, au moins, le visuel est agréable à regarder, mais ça ne va pas bien loin quand même, c'est bien dommage  ...

Repost 0
Published by Codornew - dans communication
commenter cet article
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 12:49
Découvert il y a quelques semaines : l’Atelier des Chefs.


Il y en a 7 en France, dont 4 à Paris. Je me suis attaquée à celui du XVème, l’Atelier Peclet.


Je n'ai pas encore testé l'atelier en tant que tel, mais rien qu'un passage à la boutique vaut le détour.

Allons dans l'ordre :
- Les livres. Principalement des Marabout   et Tana, avec au programme « Bonbon Forever » (de Trish Deseine, qui a écrit la Bible « Je veux du chocolat »),  « Le livre de cuisine pour les garçons qui veulent épater les filles », « Combat pour oublier son ex d’un bon coup de fourchette », « Chéri t’as pris du bide », « 50 recettes pour rester canon ». Tout un programme, donc !



- Les accessoires. Et oui, pas de cuisine sans ustensiles, et là il y a de quoi donner un sacré coup de jeune. On trouve des couteaux à lame céramique (hors de prix, 50 € le couteau, mais garanti 20 ans, pas besoin de l’aiguiser, et vraiment très tranchant, j’ai testé ! Des passeoires en silicone, finis les placards à moitié pleins à cause d'une passeoire, des pinceaux à badigeonner équipés d’un réservoir, des cuillères multicolores, des éplucheurs à tomate (on peut éplucher les poires, les tomates, les abricots …), et même des « toqueurs à œuf », pour dépiauter l’œuf d’un coup d’un seul.  Bref, on a envie de balancer tous nos ustensiles en inox et de repartir avec la boutique !

- L’épicerie. Là, c’est le paradis, la caverne d’Ali Baba, la malle aux trésors. Respectons l’ordre, on commence par le salé : des huiles en spray, du sel liquide, du balsamique de tomate, du confit de tomates séchées (ça, ça vient de chez moi, et c’est juste une tuerie),  des tubes façon gouache de moutarde (à la violette de Brive notamment), de ketchup, évidemment les épices, plus ou moins originales, des dizaines d’huiles et de vinaigres, de quoi révolutionner la vinaigrette.



Et maintenant, le sucré, et là, attention les yeux. On trouve de la pate à tartiner chocolat-noisette, le « Nutella Premium » parait-il, la crème de caramel au beurre salé (connue sous le nom de Salidou chez les bretons), de la pate à la praline, des pots en grès de chocolat à faire au bain marie pour une fondue (chocolat noir, praliné, blanc aux framboises). Côté découverte, on trouve du caramel en poudre : on saupoudre sur les crèmes brûlées (ou catalanes, encore meilleures) et on y met le feu, pour le résultat qu’on connait tous : la petite coque de caramel à casser avant d’entamer la crème.



 

Sur le blog vous pouvez trouver des recettes en vidéo (et ça a l’air très simple vu comme ça !), des recettes « normales », et plus d’informations sur les chefs des différents ateliers.

L’Atelier des Chefs propose différents ateliers : Le Marché du Chef, vous suivez le chef sur le marché et apprenez avec lui à sélectionner les bons produits, des ateliers pour un repas complet, d’autres pour uniquement des macarons, un plat, des cocktails, bref, il y a de quoi se faire plaisir.
Le bon plan : certains cours sont sponsorisés, et donc à moitié prix (et en plus ils sont honnêtes !) Je sais qu'ils proposent notamment un cours sur les cocktails et que c'est un vrai succès !
Repost 0
Published by Codornew - dans enseignes
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 21:43
Conséquence assez surprenante, mais finalement très logique de la hausse du cours du baril : le prix du chameau s'enflamme en Inde.

Là-bas, pour le prix de 4 chameaux, vous avez un tracteur. Sauf que si votre chameau est certainement moins puissant que le tracteur, lui, il ne carbure pas à l'or noir. Alors quand l'indien se rabat sur l'animal (à 2 bosses), son prix s'emballe. C'est logique, mais la dépêche m'a quand même intriguée.
Donc voilà, à retenir : quand le pétrôle flambe, c'est le cousin du dromadaire (celui qui n'a qu' une bosse) qui en profite.
Et il faut dire que c'est plutôt une bonne nouvelle pour lui, puisque depuis 10 ans la "population de chameaux" a diminué de moitié, conséquences encore une fois logique de l'accès aux moyens de transports motorisés.
Attention donc au vol de chameau, et à votre prochain voyage, réflechissez-y à deux fois si on vous propose 10 chameaux contre votre femme (attention, l'animal a une espérance de vie de 60 à 80 ans, ce qui peut-être un avantage ... ou pas)
Source : Financial Times

Repost 0
Published by Codornew - dans Insolite
commenter cet article
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 01:39
On prend les mêmes, et on recommence !


Audrey Tautou et Jean Pierre Jeunet se retrouvent autour du N°5 de Chanel, après Amélie Poulain et Un Long Dimanche de Fiançailles.

Nouveau visage du parfum, Audrey Tautou rejoint la dream team Chanel, et le succès d'Amélie Poulain assure à Chanel une bonne image bien française, et Jeunet va cerainement nous faire un petit chef d'oeuvre et mettre de la magie dans son film.

RDV à Cannes pour le spot, il me tarde de voir si Chanel va sortir la même artillerie que pour le spot avec Nicole Kidman, je ne sais pas si Audrey Tautou est très connue à l'étranger, mais je trouve le choix plutôt judicieux, et pour le coup, franchouillard à mort. Elle succède à Catherine Deneuve et Carole Bouquet, côté français.




Apparemment Audrey Tatou devrait aussi incarner Coco Chanel dans un film, tout est donc très logique (et ce sont les producteurs du film qui doivent se réjouir du choix de Chanel, interpreter Coco Chanel et représenter le N°5, ça doit peser dans la balance !)

Màj 13 mai : voici l'affiche du film ...



Repost 0
Published by Codornew - dans communication
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 12:33
Màj 21 avril
Une petite revue de ce qui se fait (de bien) dans le milieu de l'automobile.
Un roadshow pour le lancement de la dernière Seat Ibiza, avec étapes dans les principales concessions Seat autour de Londres.



Encore du show pour Mini, qui remplace des oeufs par une Mini. Le principe est sympa, par contre je ne suis pas certaine que rapprocher le confort d'un oeuf à celui d'une Mini soit très pertinent, mais l'effet de surprise est garanti en tout cas ...






Complétement autre chose, mais la encore j'aime bien cette idée : Volvo propose de personnaliser la C30 grâce à des stickers. En plus de faire beau (ou beauf selon le modèle choisi), c'est pratique puisque les stickers sont anti-rayure. Pour info, il faut compter 2.000 Euros pour sticker le modèle. Il était temps que la covering s'attaque aux véhicules grand public, ça peut faire du bien de ne plus voir que des voitures grises !



Toujours Mini, ça date un peu mais je n'ai pas eu le temps d'en parler sur le moment et pourtant ça valait le coup. La Mini rendant hommage à 4 réalisateurs :
Tarantino, Hitchcock, Lars von Triers et Sergio Leone.

Source : Caradisiac (oui, ca m'arrive !)


Repost 0
Published by Codornew - dans Insolite
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 14:41
Une fois de plus, il s'agit ici de requins. Pas de récit d'attaque ou de film catastrophe cette fois, mais un documentaire, Les Seigneurs de la Mer, réalisé par un passionné, Rob Stewart, qui veut sensibiliser sur le carnage dont les requins sont victimes : le shark finnig.



Pour résumer, les ailerons étant très appréciés (en Asie principalement, où la soupe d'aileron de requin est très réputée), les braconniers "pêchent" les requins, coupent l'aileron et les relachent, bien souvent encore vivants.
Pratiqué en mer, le shark finning permet de limiter les cargaisons et pas besoin de réfrigération. On s'imagine ce que tout ça peut donner.
Si les USA ont interdits le shark finning dans les eaux américaines en 2000, que l'Europe a suivi en 2003, on observe depuis 10 ans la multiplication de ces sorties en mer.

La bande annonce fait un peu superproduction US, voix typique des blockbusters, mais je pense filer asap voir le doc malgré tout ... Parce qu'en plus, pour contrer ses phobies, le mieux est de connaitre un maximum de choses au sujet de ce qui nous tétanise. Je vais être servie !



Le site permet de récolter quelques infos pour gommer l'image du fameux "mangeur d'hommes" :
- On dénombre en moyenne 5 morts par an dues aux requins, contre 100 dues aux éléphants et tigres (!)
- Les requins feraient autant de victimes que les crocodiles, mais ces derniers sont protégés
- Chaque année plus de 100 millions de requins sont tués pour leurs ailerons (qui se revendent jusqu'à 500 $ le kilo)

Pour plus d'infos sur les effets à moyen et long terme de la disparition des requins, rdv sur le site où Bernard Séret, "requinologue" explique les conséquences d'une telle activité, très intéressant, et assez flippant.


Sortie en France le 9 avril, pas encore de programmation mais je suis ça de près ...

Repost 0
Published by Codornew - dans Succès
commenter cet article
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 22:00
Les très rares fois où je fais une infidelité à mon bon vieux Coca Light, c'est pour Canada Dry.


Et jusqu'à maintenant, j'avais du mal à lui être infidèle, pas par manque d'envie mais par manque d'occasion. Rares étaient les supermarchés où je pouvais en trouver, les bars n'en proposent pas, les restaurants non plus. Il fallait miser sur les épiceries de quartier et sur la restauration rapide (avec un bon point pour les libanais et les turcs). Et depuis quelques semaines, j'en vois partout : Franprix, Monop', G20, Champion ...

Si en France c'est le seul Ginger Ale commercialisé, la marque est fortement concurrencée à l'étranger.

L'occasion de faire une petite retrospective des campagnes de la marque, avec les différentes accroches, et ça vaut le détour :


"The only soft drink that doesn't treat you like a kid"


"The best drink of all. It's America's Ginger Upper"


"They call him Ginger !"
Une occasion de plus de rendre un hommage aux rouquins sur ce blog, décidemment !


Pour la petite histoire, le slogan "Ça a la couleur de l'alcool, le goût de l'alcool... mais ce n'est pas de l'alcool" a fait de la marque une expression pour "qualifier une chose qui a les apparences sans avoir la fonctionnalité de ce qu'elle prétend ou semble être". On connait donc aujourd'hui les diplômes Canada Dry, qui ont l'allure d'un diplôme ... sans correspondre à une véritable formation.

Et encore une anecdote, Canada Dry était le sponsor du ... PSG en 73 (année de l'arrivée en ligue 1 rectificatif : il semblerait que l'on dise accession en ligue 1, et ça serait en fait en 74. Désolé pour les puristes), du coup les moustachus avaient de bien beaux maillots quand ils jouaient à l'extérieur (première apparition la bande tricolore excentrée sur la gauche qui devient l'image de marque du PSG dans les années 80)




Repost 0
Published by Codornew - dans communication
commenter cet article
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 01:14
Depuis quelques jours le débat fait rage sur certains blogs (sans surprise des opposants à Sarkozy). Sarkozy aurait embauché un "chargé de mission au service Internet".
Quelqu'un chargé de faire la veille, de rapporter ce qui se dit sur Sarko sur le Net : blogs, sites, webzines, forums, vidéos ... Le but étant, logique, de contrer les attaques et de rebondir en cas de besoin.
Alors qu'on s'en prend à Nicolas Princen, l'espion, l'Oeil de Paris, celui qui veut la peau des blogueurs, je me demande si ici l'Elysée n'a pas réussit son coup. Parce qu'il faut réflechir 2 petites minutes : est-ce que jusqu'à présent l'Elysée ne prétait vraiment aucune attention à ce qui pouvait se dire sur Internet ? Est ce que jusqu'à maintenant ils ignoraient ce média chaud, interactif et participatif ? Sarko a t-il découvert Internet en mars 2008 ?!
Que l'on soit pro ou anti Sarko, il faut quand même être réaliste. Non, ça n'est pas nouveau. Si chacun peut le faire à son échelle en posant des alertes sur des thèmes donnés sur les moteurs de recherche, en effectuant une veille quotidienne grâce à des outils que tout le monde peut utiliser, pourquoi est-ce qu'un président ne le ferait pas ? A mon échelle je le fais quand je travaille sur des opérations, tous les mots clés y passent, c'est tout à fait normal, on fait un travail, on mène une opération,on veut savoir ce que les gens en disent, que ce soit bon ou mauvais. Et même que parfois ça peut faire avancer les choses (oui oui) on retient ce qui plait, ce qui ne plait pas, et pour les fois suivantes on retient de tout ça et on s'adapte. Certes, je n'ai pas les mêmes moyens de pression que Sarko, mais bon, relativisons un peu ...

En rendant publique son action, en mettant un nom sur tout un service, toute une équipe, est-ce que justement l'Elysée ne veut pas prendre les blogueurs (ou plutôt une partie) à leur propre jeux ?

L'Elysée met un jeune militant en frontal, certains blogueurs s'en prennent à lui, mais, juste 2 minutes, en quoi est-ce choquant de vouloir savoir ce que l'on dit sur Internet ? J'ai du mal à croire qu'il soit tout seul derrière son bureau flambant neuf en train de se palucher tous les sites et blogs parlant de Sarkozy. Ou si c'est le cas, il faut me dire à quoi il carbure le bonhomme, ça pourrait m'intéresser, je pourrais cumuler les mandats, ce qui peut être une bonne chose pour moi !

Alors oui, on peut peut-être se demander quels outils vont être utilisés pour justement "contrer" ce qui se dit, on peut s'en inquiéter, mais jusqu'à preuve du contraire, on peut encore critiquer Sarko sur les blogs. Ce qu'il fait aux autres médias, ou ce qu'il leur empêche de faire est une chose, pas certaine que sur Internet il puisse être aussi menaçant. Sarko ne va pas découvrir demain qu'il a une bonne partie de la population à dos.
Mais bon, si demain on me bloque mon blog parce que je me serais moquée de la dernière bourde de Sarko, je reverrais sans doute mon discours ...  Et puis, au passage, si des anti Princen veulent m'en dire plus, je suis à ler écoute, c'est juste que pour le moment je ne vois pas ce qui les choque.
Et qu'on ne vienne pas dire qu'on est mal placés, dans ces circonstances, pour critiquer la Chine ...

A voir, ici, un article très intéressant sur le sujet.
Ceux qui me rendent visite régulièrement connaissent mon opinion sur Sarko, mais je pense juste qu'à un moment il faut -un peu- être réaliste. Mais évidemment, ça n'est que mon avis et, encore une fois, j'accepte les critiques. Et je ne modère pas mes commentaires.
Et oui, je sais, cette note est longue et pas franchement à son avantage.


Repost 0
Published by Codornew - dans communication
commenter cet article